TOP

Saline royale – Arc-et-Senans

La maison et son histoire

Chef d’œuvre du visionnaire Claude-Nicolas Ledoux, patrimoine mondial UNESCO

Rien ne ressemble moins à un bâtiment industriel que l’extraordinaire ensemble architectural de l’ancienne Saline royale d’Arc-et-Senans, conçu sous le roi Louis XV par le très avant-gardiste Claude-Nicolas Ledoux. Le site, voué à la production de sel à grande échelle, est une création totale, à la fois fonctionnelle, esthétique, défensive et philosophique. Classé patrimoine mondial en 1982, le domaine a fait l’objet d’une remarquable restauration. Son musée, son centre de congrès et les nombreux événements culturels qui y sont organisés séduisent un public averti. Un hôtel y est aménagé depuis peu, mis en décor par le designer Jean-Michel Wilmotte et l’architecte dessinateur Damien Cabiron. Y passer la nuit, c’est rentrer dans l’utopie à l’ancienne…

Saline royale d'Arc-et-Senans, dans son projet initial par Claude-Nicolas Ledoux

Projet initial de la nouvelle manufacture d’Arc-et-Senans, à la perspective si réussie qu’on le croirait dessiné d’une montgolfière (avant l’heure)… © Saline royale

Saline_royale_Arc-et-Senans

La Saline royale aujourd’hui, au centre de l’hémicycle © LaurPhil

L’ « or blanc »

Le sel est une denrée précieuse, car il permet de conserver viandes, poissons et légumes. Depuis l’Âge du Fer, il fait l’objet d’un commerce important, très rémunérateur. Un trafic étroitement surveillé, au point de faire l’objet d’une taxe spéciale en France, la « gabelle ». On le produit par évaporation de l’eau de mer (sel marin ou fleur de sel), en l’extrayant de certains sous-sols (sel gemme) ou en chauffant l’eau de sources salées de quelques rares régions d’Europe. La Franche-Comté fait partie de ces zones privilégiées. Depuis le Moyen-Âge, les « sauniers » (ouvriers producteurs de sel) y font bouillir cette eau saumâtre sur des feux de bois pour recueillir la croute de sel qui se forme au fond des marmites. Un procédé qui se perfectionne de siècle en siècle jusqu’à un stade industriel. Au 17e siècle, c’est dans d’énormes « poêles » de tôle que la saumure (eau salée), préalablement concentrée, est portée à 100°. Une quantité de bois colossale est nécessaire pour alimenter les feux, intenses.

Saline_Salins-les-Bains

Cette ancienne gravure décrit précisément les grandes cuves renforcées (poêles) des chaudières de Salins (Bibliothèque municipale de Besançon)

La Franche-Comté de Louis XV

Territoire stratégique parce que traversé de nombreux canaux et voies de communication, proche de la Suisse, de l’Allemagne et de l’Italie, la Franche-Comté possède un riche sous-sol et son économie est prospère. La région n’est rattachée au Royaume de France que depuis la fin du 17e siècle, conquise de longue lutte après de tragiques batailles. Le roi Louis XV cherche à y affirmer sa souveraineté et à redynamiser la production de sel. La saline de Salins, autrefois si florissante, peine en effet à s’approvisionner en combustible. Ses installations sont trop exigües et l’eau saumâtre qu’elle puise est de moins en moins riche en sel.

Saline_Salins-les-Bains

Désormais trop éloignées des forêts qui l’alimentaient en bois, la vénérable saline de Salins périclite. Ses jours sont comptés… © Ester Westerveld

Le site d’Arc-et-Senans

Claude-N. Ledoux, par Martin Drolling

Claude-N. Ledoux, par Martin Drolling

Le roi confie à Claude-Nicolas Ledoux, remarquable architecte des Lumières, la tâche de concevoir une nouvelle saline à Arc-et-Senans, à proximité de la grande forêt de Chaux. En 1774, Ledoux est Architecte du Roi et Commissaire aux salines de Franche-Comté. Son projet est d’acheminer la saumure depuis Salins jusque dans la plaine au moyen d’un « saumoduc » de 21 kilomètres en troncs de sapins évidés. L’eau salée sera concentrée par évaporation dans un bâtiment dit de « graduation » long de près de 500 mètres, exposé aux vents dominants, avant d’être bouillie dans des chaudières spécialement étudiées.

Saline_royale_Arc-et-Senans

Dans cette immense construction de bois, l’eau salée est projetée depuis cinq mètres de haut sur des fagots, puis repompée et redispersée jusqu’à ce que l’évaporation naturelle concentre le sel à 24 degrés.

Une fabrique modèle

Saline_royale_Arc-et-Senans

Les colonnes de la Maison du directeur, alternant les tambours ronds et carrés, produisent des « ombres piquantes » © Olivier Dargouge

C’est dans la conception du complexe industriel lui-même que Claude-Nicolas Ledoux donne la pleine mesure de son génie. La manufacture est conçue comme un tout cohérent, à chaque fonction correspondant un volume propre, articulé aux autres édifices dans une logique à la fois organique et géométrique. Ainsi, ateliers d’évaporation (bernes), forge, tonnellerie, écuries, logements, cantine, entrepôts, infirmerie et locaux administratifs trouvent-ils leur place dans un immense ensemble en demi-cercle, structuré par des allées rayonnantes. Tous les regards convergent vers la « Maison du directeur », magnifiée par une splendide colonnade. L’ensemble abrite aussi une chapelle, une salle d’audience et des jardins potagers pour les ouvriers.

intoHistory TipLe plan original de Ledoux prévoyait l’aménagement de toute une ville modèle, en ellipse autour du demi-cercle de la Saline Royale.

Sous haute surveillance

La production de sel est placée sous la supervision des financiers de la Ferme générale, mais aussi celle de nombreux soldats et douaniers. La frontière n’est pas très éloignée et les bandits nombreux dans la région. La saline elle-même est protégée par une enceinte doublée d’une douve sèche. Elle possède un corps de garde et une prison. Tout le long du « saumoduc », 10 postes de garde sont chargés de vérifier qu’il n’y ait pas de fuite dans l’acheminement du précieux liquide minéralisé.

Saline_royale_Arc-et-Senans

Très impressionnant, le corps de garde qui donne accès au domaine semble être sculpté dans une monumentale grotte de sel © Saline royale

Une certaine vision de l’architecture

Le projet de Claude-Nicolas Ledoux pour la Saline royale est représentatif de l’effusion créative du brillant architecte. Influencé par les grands philosophes de son époque, mais aussi par les traités de l’Antiquité et de la Renaissance, il bousculera pourtant l’univers savamment ordonné de ses maîtres. Ledoux cherche à donner aux volumes « une âme, un visage, un corps ». Ses réalisations tirent leur beauté tant de la simplicité de leur ligne que de leur fonctionnalité. Il innove par ses formes géométriques pures, ses proportions audacieuses et la manière grandiose dont il ennoblit les activités humaines – fussent-elles administratives ou industrielles. Beaucoup de ses projets, visionnaires voire même utopistes, ne verront jamais le jour. Plusieurs autres seront malheureusement détruits, car l’architecte royal tombera en disgrâce à la Révolution, quelques années plus tard.

Saline_royale_Arc-et-Senans

Le musée de la Saline royale met remarquablement en valeur le cheminement créatif (et métaphysique) du grand architecte à travers de splendides maquettes de ses plans (futuristes) © Saline royale

Des lendemains désenchantés

Saline_royale_Arc-et-Senans

Un des anciens ateliers d’évaporation (bernes) en ruines en 1932 © Saline royale

La Saline royale restera en activité durant un peu plus d’un siècle, avant de tomber en faillite. Quand, en 1918, la foudre met le feu à la Maison du directeur, la manufacture est déjà quasi en ruines. Racheté en 1927 par le département du Doubs, l’ensemble est progressivement remis en état. Occupés par des réfugiés républicains espagnols, puis par des militaires en 1939, le site est réquisitionné l’année suivante par les Allemands qui y cantonnent des troupes. Arc-et-Senans deviendra aussi durant la guerre un des Centre de Rassemblement des Tziganes du Gouvernement de Vichy.

Un nouveau bouillonnement artistique et culturel

Saline royale_Arc-et-Senans

Charpente de la Berne 1 © Aurore Galland

De nombreux artistes et journalistes se mobiliseront dans les années ‘50 et ’60 pour rendre vie à l’ancien « amphithéâtre industriel ». En 1973, la Saline royale rejoint le réseau des Centres Culturels de Rencontre européens. L’UNESCO l’inscrit sur la liste du patrimoine mondial au titre de complexe industriel en 1982, pour son concept précurseur d’« usine intégrée ». Restaurés avec talent et éclat, les anciens ateliers d’évaporation et la Maison du directeur accueillent deux passionnantes expositions permanentes, consacrées à la production du sel au 18e siècle et au génie de Claude-Nicolas Ledoux. Un centre de rencontre polyvalent se déploie dans plusieurs autres édifices de l’ensemble.

Près des jardins, qu’un festival travestit selon des thèmes annuels, un bar-restaurant et un hôtel trois étoiles permettent aux visiteurs éblouis par le site, tellement évocateur, de prolonger leur expérience. Les chambres ont chacune été réaménagées par le célèbre architecte-designer Jean-Michel Wilmotte et personnalisées par l’architecte et auteur de bande-dessinée Damien Cabiron.

Saline_royale_Arc-et-Senans_hotel

Bien que très modernisées depuis la période où elles abritaient les ouvriers sauniers, les chambres ont conservé une pureté de lignes et un dépouillement fidèle aux tracés de Claude-N. Ledoux © Aurore Galland – Saline royale

Poursuivre la lecture

Équipements

 

  • 31 chambres
  • Wifi / téléphone / salle de bains privative
  • Restaurant / bar (ouvert durant les périodes touristiques)
  • Domaine classé Patrimoine mondial / jardin / parc
  • Accueil d’évènements, mariages, séminaires, salons, conventions
  • Festival des jardins dans l’enceinte du site
  • Tennis à 200m, canoë à proximité, ballades en forêt de Chaux
  • Langues parlées : français, anglais, espagnol, portugais
  • Période d’ouverture annuelle : 14/02 au 31/10 (et sur réservation le reste de l’année)
  • Ville la plus proche : Besançon (34 km)
  • Parking extérieur gardé dans l’enceinte du site
  • Gare d’Arc-et-Senans : 5 minutes à pied
  • Chambres non accessibles aux moins valides
  • Familles et enfants bienvenus (nombreuses activités familles + enfants)
  • Animaux de compagnie non admis
  • Le site classé est entièrement non fumeurs (à l’intérieur)

À voir dans les environs

 

Saline_royale_Arc-et-Senans_Musee_Ledoux

Musée Ledoux © François Jouffroy

Trois expositions vous attendent à la Saline royale. « Histoires de sel » permet de comprendre le fonctionnement d’une saline au 18e siècle et la production d’ « or blanc » au cours de l’histoire. Le Musée Ledoux met en évidence la vie, l’œuvre et le génie visionnaire du célèbre architecte, à travers 57 splendides maquettes.

Saline_royale_Arc-et-Senans

Festival des Jardins © Saline royale

L’exposition « Mémoires du Lieu » évoque le destin de la saline depuis sa fermeture en 1895. Ne manquez pas – si vous visitez la manufacture durant la belle saison – le festival des jardin, très créatif. Familles et enfants seront également heureux de bénéficier d’activités spécialement conçues pour eux.

Salins-les-Bains

Grande Saline à Salins © Ester Westerveld

A une petite demi-heure de route, la visite de la Grande saline de Salins-les-Bains propose un remarquable parcours de découverte autour de la production de sel à l’ancienne (avant l’industrialisation du 18e s.). Les installations d’époque sont encore en fort bon état et la muséographie restitue de façon très concrète les multiples visages et les conditions de travail très dures du métier de « saunier ».

Besançon, elle aussi inscrite sur la liste du patrimoine mondial pour ses fortifications du 17e siècle, offre au visiteur un grand nombre de curiosités à découvrir, dont une horloge astronomique à 11 mouvements, les bâtiments hospitaliers de l’Ordre du Saint-Esprit (13e-16e s.), les merveilleux jardins du Château de Vaire-le-Grand et de nombreux édifices religieux remarquables.

Besancon_saint-esprit

Admirable galerie de l’ancien hospice du Saint-Esprit, dont la chapelle est devenue temple protestant après la Révolution © Office du Tourisme de Besançon

A Montbéliard, Pontarlier, Ornans ou Morteau, beaucoup de musées mettent en valeur un élément marquant du patrimoine, un savoir-faire artisanal ou un artiste de la région. Vous serez également heureux, en saison, de prendre part à un des nombreux événements culturels organisés en Franche-Comté, en hommage à son histoire et à ses traditions.

Arc-et-Senans n’est qu’à une heure de route de Dijon, capitale de la Bourgogne…

A lire, regarder ou écouter

 

Saline Royale 3_C_FrancoisjouffroyPour apprécier pleinement l’atmosphère d’époque de la Saline royale, n’hésitez pas à enrichir votre séjour par quelques lectures (rien ne vaut un bon roman dans l’histoire pour faire revivre un décor ancien). Un film peut aussi stimuler l’imagination, tout comme l’écoute de certains morceaux musicaux vous transporter très efficacement dans le temps… Quelques suggestions:

Apprendre et comprendre

  • Saline royale« La Saline Royale d’Arc-et-Senans« , par Anne Sefrioui
    52 grandes pages, richement illustrées, pour découvrir l’ancienne manufacture et ses recoins secrets avant de se rendre sur place. Une approche complète, depuis la conception de l’étonnant complexe industriel par Claude-Nicolas Ledoux en 1774 jusqu’à son affectation culturelle actuelle, en passant par les différentes pages de son histoire mouvementée.

Livres à savourer pendant votre séjour

  • Ledoux Terreur« Claude Nicolas Ledoux et la Terreur« , par Jacques Rittaud-Hutinet (2013)
    Ancien Architecte du Roi, auteur des pavillons d’octroi (taxes) de la Ville de Paris, Ledoux sera brutalement pris à partie par les révolutionnaires. Il passera un an dans les cachots de la Terreur, dans l’attente d’une mort probable. Une année durant laquelle il va imaginer les plans d’une ville idéale à Chaux, autour de la Saline royale… (lire extrait)
  • Lacuzon« L’Héritage de Lacuzon« , par Joel Van der Elst
    Au 17e siècle, la région des salines de Franche-Comté, héritage des ducs de Bourgogne, appartient à la famille de Habsbourg. Et plus particulièrement de sa branche espagnole. Lorsque le roi de France décide de s’emparer de la Franche-Comté, les places-fortes de la région résistent, héroïquement. Les français font régner la terreur dans le duché pour le soumettre. Famine et peste s’en mèlent… Lacuzon, un partisan, tente de mobiliser les populations pour chasser l’envahisseur. Son destin est redécouvert, à plus de trois siècle d’écart, par un musicien venu trouver l’inspiration dans le Jura.
  • Compagnons Jehu« Les Compagnons du Jéhu« , par Alexandre Dumas
    Injustement méconnu, cet autre chef-d’œuvre de l’auteur des « Trois mousquetaires » met en scène les tribulations de Roland, ami et aide de camp du jeune général Bonaparte, dont la mission est de mâter une insurrection de « corsaires » royalistes en Franche-Comté, les Compagnons de Jéhu. Un régal d’héroïsme et d’honneur, truffé d’aventure et d’aventures, qui permet de mieux comprendre l’incroyable mutation sociologique s’opère au tournant du 19e siècle, transition sanglante entre la fin de l’Ancien Régime en France et l’avènement hésitant d’une véritable république.

Films à regarder avant de partir

  • Saline_royale_ARTE« La Saline d’Arc et Senans« , par Richard Copans et Stan Neuman
    Remarquable documentaire réalisé par ARTE, dédié à cette usine aux allures de caserne ou de temple, conçu à une époque où ce genre d’architecture était tout simplement révolutionnaire… Signe précurseur d’un séisme politique pour l’Ancien Régime ?
  • Dom Juan« Dom Juan« , par Marcel Bluwal (1965)
    Dans cette célèbre adaptation de la pièce de Molière, c’est dans la Maison du directeur d’Arc-et-Senans, majestueux décor pour la tombe du Commandeur, que Michel Piccoli et Claude Brasseur se retrouvent pour la scène finale du film (voir extrait).

Musiques (d’époque) à apprécier sur place

  • Lohengrin« Lohengrin – prélude à l’acte 1« , par Richard Wagner
    Bien que nettement postérieure à l’époque de la conception de la Saline royale, l’extraordinaire ouverture de l’opéra « Lohengrin » me semble se marier étroitement avec la vision de Claude-Nicolas Ledoux. On y savoure cette merveilleuse harmonie des formes, l’élévation symbolique de l’architecture, la puissance des éléments, la rigueur brûlante du travail et la quête – mirage philosophique – d’une société idéale. 

 

Pour votre facilité, plusieurs liens ci-dessus renvoient vers la description des œuvres sur Amazon. Si vous décidez d’en acquérir l’une ou l’autre via cette plateforme, intoHistory percevra une (petite) commission qui l’aidera à couvrir ses frais de fonctionnement.

Appréciation des visiteurs

Évaluation selon 3 avis:

Historical authenticity
Ambiance and settings
Quality of welcome
Degree of comfort

Inès

16-05-2016

Merci à un concours d'IntoHistory de nous avoir fait découvrir la Saline Royale!
Vers 18h, quand les grandes portes d'entrée se ferment pour les visiteurs extérieurs, c'est un privilège de continuer à profiter du site jusqu'au coucher du soleil!
Les Espaces sont magnifiques, les petits déjeuner buffet bien remplis, l'accueil est irréprochable et le tout dans un environnement hors du commun et propre.
De plus, la région aux alentours est très belle.
Encore Merci à IntoHistory.

Natacha

25-01-2016

Lieu magique où il fait bon de s'imprégner le soir sans la masse des touristes et à l'aube en se promenant dans la diversité des petits jardins... Belles chambres, grandes, propres et gardant le cachet de l'époque.
A découvrir et à venir voir et revoir !
Merci intoHistory

Benoît Thewys

07-08-2015

Vraiment top la Saline !
Un lieu magique.
Accueil, restaurant, environnement, propreté, calme... im-pec-cable.
Etonnamment, l'hôtel était peu fréquenté en pleine période estivale...
Merci à intoHistory pour cette découverte.

Donnez votre avis

Merci de remplir tous les champs (votre adresse mail ne sera pas rendue publique)

Authenticité historique
Cadre et atmosphère
Qualité de l accueil
Niveau de confort

18e siècle Manufacture Hôtel 100-150€/chambre

Patrimoine & design contemporain

Saline Royale
Hôtel ***
Grand-Rue
25610  ARC-ET-SENANS
France
+33 3 81 54 45 17
Site web de l’Hôtel

LISEZ NOS ARTICLES