TOP

Les grands phares d’Irlande

Par Manus Weed

Séjournez dans un phare historique, sur les côtes les plus sauvages d'Irlande

Imaginez-vous en vacances dans un phare isolé sur un inaccessible rivage de roc brut, balayé par les vents et les tempêtes. Dans ce cirque sauvage rivalisent les quatre éléments, dynamisant votre coeur et votre âme. Le grand air iodé. Les vues fabuleuses. La nature tout autour de vous. Et la mer qui s’étire jusqu’à bout de regard, puissante et mystérieuse. Pas étonnant que ces séjours reconstituants fascinent tant d’amateurs ! Quel environnement pour faire grandir une amitié, fêter un anniversaire, réunir sa famille ou retrouver des amis de longue date.

Séjourner dans les grands phares d'Irlande

Les phares de la côte d’Irlande ont balayé la mer de leur vive lumière depuis des siècles, toutes les nuits dans défaillir. Pour les marins, ils sont comme des lanternes qui balisent le chemin du retour vers leur foyer. Ballycotton lighthouse © Great Irish Lighthouses

Cela fait des centaines d’années que les phares d’Irlande aident les marins à trouver leur chemin dans la nuit ou dans la brume. A présent, leurs lampes balaient une expérience vraiment originale, aux quatre coins de l’île: « Séjournez dans un phare ». Une initiative touristique portée par la Commission des Phares d’Irlande.

Ces tours si symboliques sont dorénavant opérées automatiquement, sans plus d’intervention humaine. Néanmoins, ces précieux points de repères sont encore tout à fait opérationnels et continuent à jouer un rôle crucial pour la sécurité en mer. C’est le gardien du phare Baily, dans la baie de Dublin, qui a été le dernier à quitter son poste, en 1997.

Les grands phares d'Irlande

Le phare de Hook (Wexford) © Great Irish Lighthouses

Le projet The Great Lighthouses of Ireland propose des visites ou des séjours dans les phares d’Irlande pour mettre à l’honneur ce patrimoine particulier. Leur histoire y est mise en avant, ainsi que l’importance qu’ils ont revêtue (et continueront à revêtir) pour les navigateurs. Chaque phare propose une expérience unique, propre à son passé, à ses vestiges, à ses occupants et à son emplacement particuliers.

Les grands phares d'Irlande

La maison du gardien du phare de Galley Head, restaurée par le Irish Landmark Trust, vous attend pour un séjour vraiment original © Great Irish Lighthouses

micro vignette 50Plus d’information au sujet du rôle de ces torches puissantes qui sauvent des vies et du métier de gardien de phare (en anglais).

Ballycotton Lighthouse (Comté de Cork)

En 1847, le bateau à vapeur Sirius, mû par des roues à aubes, premier vaisseau à avoir traversé l’Océan atlantique sans utiliser ses voiles, échoua ici à cause d’un épais brouillard. Le phare de l’Île de Ballycotton fut alors édifié à cet endroit pour prévenir une nouvelle catastrophe. Il fut allumé pour la première fois en 1851.

Les grands phares d'Irlande

Un phare noir, accessible seulement en bateau. Y séjourner, sur l’île de Ballycotton, est une expérience mémorable… © Great Irish Lighthouses

Blackhead Lighthouse (Comté d’Antrim)

Le phare de Blackhead fut construit et mis en service en 1902. Il orienta de nombreux vaisseaux célèbres vers Belfast, durant l’âge d’or des grandes croisières, notamment le (tristement) célèbre Titanic.

Grands phares d'Irlande

En cas de brouillard intense, le phare pouvait aussi recourrir à des charges de poudre pour signaler sa position © Great Irish Lighthouses

Clare Island Lighthouse (Comté de Mayo)

C’est le Marquis de Sligo qui fit construire ce phare en 1806, sur un des promontoires isolés au nord de l’Île de Clare. Hélas, la tour prit feu sept ans plus tard. Le gardien avait pris l’habitude de conserver les mèches de torches utilisées dans un récipient qui s’enflamma… Un nouveau phare fut édifié au même endroit en 1818.

Grands phares d'Irlande

Au Moyen-Age, l’Île de Clare était la propriété de la famille de la « reine des pirates » Grace O’Malley © Great Irish Lighthouses

Fanad Head Lighthouse (Comté de Donegal)

Le naufrage du HMS Saldanha dans les eaux de Lough Swilly en 1812 est à l’origine de la construction du phare de Fanad Head. Le seul survivant de cette tragédie fut le perroquet de l’équipage, qui portait à son cou un collier d’argent au nom du navire. Le phare fut allumé pour la première fois le 17 mars 1817, le jour de la Saint-Patrick. Il a été élu le deuxième plus beau phare du monde.

Les grands phares d'Irlande

Lough Swilly est l’un des rares fjords glacés d’Irlande. Ses eaux sont régulièrement fréquentées par des baleines, des marsouins et des dauphins. © Andy McInroy

En 1917, le paquebot Laurentic, un des bateaux les plus modernes de la marine britannique, sombra à l’entrée de Lough Swilly après avoir heurté deux mines. Ce naufrage coûta la vie à plus de 300 personnes. Sa cargaison secrète de 3211 lingots l’or, évaluée alors à 5 millions de livres (plus de 410 millions d’euros aujourd’hui), coula avec le navire. Malgré les recherches, 22 de ces lingots n’ont toujours pas été retrouvés.

Galley Head Lighthouse (Comté de Cork)

Lorsque le phare de Galley Head fut construit en 1875, il était le plus puissant du monde. Sa lanterne, son dôme et sa tour de 21 mètres sont toujours peints de blanc, comme ils l’étaient au 19e siècle.

Les grands phares d'Irlande

Les gardiens de phare à Galley Head ont sûrement été les témoins du naufrage du Lusitania en 1915 et observé de nombreux vaissaux de guerre britanniques et allemands durant les deux grandes guerres © Great Irish Lighthouses

Hook Lighthouse (Comté de Wexford)

Stay at a lighthouse in Ireland

Guillaume le Maréchal, premier duc de Pembroke © Kjetilbjørnsrud

Edifié il y a 800 ans, le phare de Hook est le plus vieux phare du monde encore en fonctionnement. Il y avait une balise sur ce site depuis le 5e siècle. C’est Guillaume le Maréchal, un templier connu comme le « meilleur des chevaliers », fit construire le phare pour protéger et développer le trafic maritime, en plein développement durant le 13e siècle. Des moines veillèrent sur la tour jusqu’en 1641.

Séjournez dans les grands phares d'Irlande

Les murs du phare de Hook ont plus de quatre mètres d’épaisseur © Great Irish Lighthouses

Loop Head Lighthouse (Comté de Clare)

Il existe un phare à Loop Head depuis 1670. Le grand père du Premier ministre Enda Kenny, James Mc Ginley, y fut gardien de phare dans les années 1930.

Séjournez dans les grands phares d'Irlande

A l’origine, le phare de Loop Head n’était qu’un grand brasier à charbon, à même la plateforme qui se dressait sur le toit de la maison du gardien © Great Irish Lighthouses

Séjournez dans les grands phares d'Irlande

Le « cottage » du gardien de phare et sa cuisine traditionnelle, restaurée par le Irish Landmark Trust © Great Irish Lighthouses

Rathlin West Lighthouse

Ce célèbre phare « inversé » réclama cinq ans de travaux entre 1902 et 1917, tant l’accès à la falaise était difficile. Il s’alluma pour la première fois en 1919. La légende raconte que le roi d’Ecosse Robert 1er de Brus trouva refuge dans une grotte à Rathlin durant une bataille contre les troupes anglaises en 1306. Une araignée dans la caverne, tissant et retissant sans cesse sa toile, lui inspira de continuer la lutte pour l’indépendance écossaise, en dépit de ce revers militaire.

Séjournez dans les grands phares d'Irlande

La corne de brume utilisée par le phare en cas de brouillard, surnommée « le taureau de Rathlin », pouvait être entendue jusqu’à 30 km © Great Irish Lighthouses

St. John’s Point Donegal Lighthouse

En 1588, une violente tempête dévia la course de « l’invincible Armada » espagnole vers la côte ouest de l’Irlande. Plus de 24 galions s’y échouèrent, dont trois grands vaissaux qui sombrèrent près de la Streedagh Strand. Les marchands et les armateurs de Killybegs demandèrent la construction d’un phare sur le cap Saint-Jean en 1825. Celui-ci fut mis en service en 1831. Sa tour est en granite taillé.

Séjournez dans les grands phares d'Irlande

L’arrivée au phare de St. John’s Point, tache brillante tout au bout de la plus longue péninsule d’Irlande, est une aventure en soi © Great Irish Lighthouses

St. John’s Point Down Lighthouse

Le phare de St. John’s Point Down fut conçu par George Halpin Senior, un des plus célèbres ingénieurs civils de son temps. Il fut allumé pour la première fois en 1844. C’est dans les eaux autour de ce cap que le Titanic vint tester la puissance de ses moteurs et ses capacités à manoeuvrer. Les bandes noires et jaunes du phare, très caractéristiques, existent depuis 1954.

Séjournez dans les grands phares d'Irlande

La tour du phare de St. John’s Point Down n’avait au départ que 14 m de hauteur, avant d’être surélevée jusqu’à 40 m dans les années 1880. Elle est aujourd’hui la plus haute tour de phare (sur terre ferme) de la côte irlandaise. © Great Irish Lighthouses

Valentia Island Lighthouse

Ce valeureux phare fut édifié sur l’ancien fort de Cromwell Fleetwood, qui protégea la côte des navires hostiles entre le 17e et le 19e siècle. Il y a 300 millions d’années, un tétrapode sortit de l’eau à cet endroit. Les traces de pas du dinosaure, fossilisées, y sont encore visibles.

Stay at a lighthouse in Ireland

© Great Irish Lighthouses

Par beau temps, il est possible d’apercevoir du phare le site de Skellig Michael, classé patrimoine mondial de l’UNESCO, ainsi que les Îles Blasket, à distance. C’est aussi à cet endroit que plonge dans les flots le premier câble téléphonique qui relia l’Europe à l’Amérique du Nord en 1866. Une liaison transatlantique qui constitue un des jalons-clés de l’aventure des télécommunications.

Séjournez dans les grands phares d'Irlande

On pense que la tour de pierre sur laquelle se dresse le phare de Valentia est l’ancien donjon du fort © Great Irish Lighthouses

Wicklow Head Lighthouse

Cette fière tour de pierre octogonale fut construite en 1781, avec une lanterne à huit faces à son sommet (aujourd’hui disparue). Le phare qui balaie le promontoire aujourd’hui s’éclaira pour la première fois en 1818. Il fut frappé par la foudre en 1836 puis automatisé en 1994.

Séjourner dans les grands phares d'Irlande

Avec les 109 marches qui mènent jusqu’à sa cuisine et la vue extraordinaire qu’il offre à son sommet, le phare de Wicklow Head vous laissera un souvenir à couper le souffle ! © Great Irish Lighthouses

Séjournez dans les grands phares d'Irlande

Le phare octogonal de Wicklow Head a été soigneusement rénové par le Irish Landmark Trust. Il abrite maintenant un logement de vacances vraiment unique, à plusieurs étages superposés © Great Irish Lighthouses

Séjourner dans un phare

Si vous avez déjà tenté l’expérience, vous savez à quel point un tel séjour peut se révéler exaltant. Sinon, réservez vite votre place ! Venez à votre tour explorer les grands phares d’Irlande !

Séjournez dans les grands phares d'Irlande

Les baleines à bosse et les rorquals apprécient les eaux qui bordent la péninsule de Hook, notamment pour venir s’y nourir durant les mois d’hiver © Great Irish Lighthouses

Stay at a lighthouse in IrelandLa plupart des phares d’Irlande constituent des points d’observation idéaux pour les amateurs de baleines, de dauphins et de phoques. Les corniches rocheuses et les anfractuosités des falaises – vertigineuses – abritent de nombreux oiseaux marins, dont des guillemots, des pingouins, des mouettes tridactyles, des fulmars et des macareux moines. Leur ballet aérien et le concert de leur mille cris vous laisseront un souvenir inoubliable !

Irish Lighthouses

 

Ces phares historiques font partie des 70 phares gérés par les « Commissioners of Irish Lights » tout le long des côtes irlandaises. Des points de repère vitaux pour la survie en mer, aujourd’hui encore. Seul le phare de Clare Island a été mis hors-service en 1965.

Laisser un commentaire

Merci de remplir tous les champs (votre adresse mail ne sera pas rendue publique)

Authenticité historique
Cadre et atmosphère
Qualité de l accueil
Niveau de confort

LOGEMENTS HISTORIQUES

VOTRE AVIS NOUS INTERESSE !