TOP

Château de Châtillon-en-Bazois

La maison et son histoire

Mariage heureux d’une histoire pluriséculaire avec le goût des arts, des plus anciens au contemporain

Forteresse féodale, résidence champêtre, maison d’art, lieu de séjour de grand confort : le château de Châtillon-en-Bazois, niché dans son parc tout en surplombant des jardins d’eau, est tout ceci à la fois et bien d’autres choses encore. Au cœur de la Bourgogne, entre Morvan et Nivernais, il constitue la base idéale pour explorer les richesses culturelles et gastronomiques de la région en voyageant à la fois dans l’espace et dans le temps.

Chambres d'hôtes du Château de Châtillon-en-Bazois

Edifié à la fin du 15e siècle, entouré d’un vaste parc, le château a gardé son âme tout en bénéficiant progressivement d’apports de confort moderne depuis le 19e siècle © H. Pepke

Mille ans d’histoire

Chambres d'hôtes du Château de Châtillon-en-Bazois

© CMS – Châtillon-en-Bazois

Une des quatre baronnies du Nivernais et une de ses plus anciennes places fortes, attestée dès 980, enjeu des guerres de Bourgogne au temps de Charles le Téméraire, dotée de quelque confort moderne au 19e siècle, puis en passe de devenir une Belle-au-Bois-Dormant, jusqu’à sa découverte par la famille Sribny.
C’est par l’art que les propriétaires du château de Châtillon-en-Bazois lui ont redonné vie, c’est par l’art sous les formes les plus variées qu’ils révèlent son âme à leurs hôtes et à leurs visiteurs. Fille d’un peintre renommé, ayant grandi au cœur du milieu artistique de Saint-Paul-de-Vence, Chantal Moreau-Sribny était prédestinée pour réveiller cette Belle-au-Bois-Dormant qu’était la vieille forteresse féodale sur les bords de la rivière Aron.

Chambres d'hôtes du Château de Châtillon-en-Bazois

Magnifique perspective sur la rivière Aron, avec les jardins aquatiques dessinés par Chantal Moreau-Sribny © CMS – Château de Châtillon-en-Bazois

Le soin du détail

Expositions de sculpteurs de renom dans les jardins, mobilier et équipements créés spécialement pour la chambre de la tour au caractère défensif affirmé, meubles, tableaux et objets d’art de la bibliothèque ou du salon de musique, lustres et verres de table de Venise, moulages des ateliers du Louvre dans les escaliers et couloirs… jusqu’au juke-box d’époque dans le salon-bar près de la piscine aux allures de bassin versaillais en miniature, chaque objet savamment sélectionné, voire commandé, a sa place au cœur de l’ensemble comme chaque musicien au sein d’un orchestre.

Chambres d'hôtes du Château de Châtillon-en-Bazois

La salle de chasse avec la somptueuse vaisselle conçue et réalisée spécialement pour le château © H. Pepke

Chambres d'hôtes du Château de Châtillon-en-Bazois

La salle de bain de la chambre de la Tour possède une baignoire unique, conçue par un artiste contemporain © H. Pepke

Chambres à coucher toutes différentes

Les archères ne voient plus de flèches passer depuis bientôt un demi-millénaire, des automobiles ont remplacé les calèches d’antan, l’excellence artistique a remplacé la puissance des seigneurs, mais la vie qu’ont su insuffler les maîtres des lieux actuels est en résonance permanente avec celle des époques passées. Leurs hôtes peuvent en savourer les charmes de multiples manières, en se prélassant dans la baignoire unique conçue pour la chambre de la tour ou au réveil dans un lit à baldaquin dans une chambre dominant les jardins ou encore à la table d’hôte dressée avec de la vaisselle précieuse. Chaque instant sera un voyage dans le temps tout en préservant tout le confort contemporain.

Chambres d'hôtes du Château de Châtillon-en-Bazois

Rencontre avec le 19e siècle © CMS – Château de Châtillon-en-Bazois

parcours gourmand au château de Châtillon-en-Bazois

Le parcours Gourmand permet de visiter les différentes pièces du château tout en dînant, et de créer des liens avec tous les convives dans une ambiance féerique aux décors de fête (admirez la belle salle à manger italienne) © CMS – Château de Bazois

Chambres d'hôtes du Château de Châtillon-en-Bazois

Le tournebroche de la cuisine historique, toujours prêt à faire rôtir de savoureuses volailles © H. Pepke

Poursuivre la lecture

Équipements

  • Chambres d’hôtes dans le château et appartement duplex dans la tour
  • Salles de bains privatives, peignoir
  • Wifi et TV
  • Petit-déjeuner, table d’hôtes, salons et salle à manger privatisables, bar
  • Parcours gourmand (menu gastronomique et convivial dont chaque service est proposé dans une salle différente du château)
  • Salon, bibliothèque, salon de musique, cuisines anciennes, salle de chasse, salle à manger Italienne, billard, feux ouverts, bar, cinéma
  • Piscine intérieure, hammam/sauna, salle fitness
  • Parc et jardins, terrasse, piscine extérieure, balade le long du canal, vélos
  • Location pour événements, séminaires de direction, événements privés
  • Langues parlées : français, anglais
  • Parking privé
  • Ville la plus proche : Château Chinon (25 km) et Nevers (40 km)
  • Aéroport de Nevers-Fourchambault : 40 km
  • Hélistation devant le château
  • Gare de Nevers : 40 km
  • Ascenseur
  • Animaux de compagnie (sur demande)
  • Chambres non-fumeurs

À voir dans les environs

Grâce à sa position centrale dans le sud du Nivernais entre le Morvan et le Val de Loire, dans une bourgade au carrefour de nombreuses routes champêtres, Châtillon-en-Bazois est la base idéale pour explorer les environs. En trois quarts d’heure, rarement plus et bien souvent moins, vous pouvez ainsi atteindre :

  • Vers l’ouest, Nevers avec ses faïenciers et son Musée de la Faïence et des Beaux-Arts, sa cathédrale ornée d’un exceptionnel ensemble de vitraux contemporains sous laquelle se trouvent les vestiges d’un rarissime baptistère mérovingien ;

    Nevers cathédrale

    La cathédrale de Nevers et ses vestiges du 6e siècle © Baghee58

  • Vers l’est et le sud-est, Château-Chinon où le Musée du Septennat garde dans ses collections d’objets d’art du monde entier le souvenir de François Mitterrand, lequel fut maire de la petite cité pendant vingt-deux ans, et où le Musée du Costume vous transportera au temps du « Bonheur des Dames » ;
  • Autun avec ses monuments gallo-romains dont l’exceptionnel temple dit « de Janus », sa cathédrale et les trésors du Musée Rolin voisin ;
  • Le Mont Beuvray avec le site archéologique de Bibracte, la capitale du peuple celte des Eduens, et son musée où des tablettes numériques vous révéleront aussi bien le monde des Gaulois et leurs relations avec Rome que le travail des archéologues qui permet leur découverte ;
  • Vers le sud, le village de Ternant dont l’église renferme deux retables monumentaux réalisés au 15e siècle par des artistes flamands et brabançons pour les seigneurs du lieu, proches des ducs de Bourgogne, superbement restaurés et mis en valeur par un éclairage et un commentaire de qualité. Une vingtaine de kilomètres plus loin, Bourbon-Lancy mérite également une visite.
Ternant retable

Le retable de la Vierge fut commandé par Philippe de Ternant et son épouse Isabeau de Roye, afin d’orner une chapelle de leur château © H. Pepke

A lire, regarder ou écouter

  • madame-de-tencinParmi les tableaux qui ornent les murs du château, se trouve un portrait de l’héroïne de « La scandaleuse Madame de Tencin » du duc de Castries (1986). Dans son ouvrage posthume, l’auteur rend hommage à l’une des plus brillantes figures féminines du 18e siècle.
  • Avant de savourer un dîner dans la salle de chasse, plongez-vous dans « La Vénerie contemporaine » du marquis de Foudras (1879) : dans cette chronique vivante et spirituelle, l’auteur passe en revue des personnalités ayant tenu une place d’honneur dans la vénerie du 19e siècle en Bourgogne, dans le sud-ouest et  ailleurs.
  • mystere-chambre-jauneCôté cinéma, on recommande « Le Mystère de la chambre jaune » dans la version de 2003 de Bruno Podalydès, avec Claude Rich, Pierre Arditi, Sabine Azéma et Michael Lonsdale, à voir pour les paysages de la Nièvre et pour tous les comédiens qui ont séjourné au château de Châtillon pendant le tournage.

 

 

Pour votre facilité, plusieurs liens ci-dessus renvoient vers la description des œuvres sur Amazon. Si vous décidez d’en acquérir l’une ou l’autre via cette plateforme, intoHistory percevra une (petite) commission qui l’aidera à couvrir ses frais de fonctionnement.

Donnez votre avis

Merci de remplir tous les champs (votre adresse mail ne sera pas rendue publique)

Authenticité historique
Cadre et atmosphère
Qualité de l accueil
Niveau de confort

15e siècle Château Maison/Chambres d’hôtes Plus de 220€/chambre

Histoire et création artistique

Château de Châtillon-en-Bazois
Madame Ch. Moreau-Sribny
Rue de Sankt-Goar
58110  CHATILLON-EN-BAZOIS
Tel. +33 6 09 91 00 59
France
Site web du château

LISEZ NOS ARTICLES