TOP

Anemi Zagori – Ioannina

La maison et son histoire

Traditions rurales millénaires dans un cadre sauvage d’une beauté stupéfiante

Oubliez la Grèce des cartes postales, avec ses temples antiques, ses terrasses blanches et ses plages à touristes. L’auberge Anemi Zagori vous propose de communier avec une tout autre réalité de l’histoire grecque : la vie simple et conviviale d’un village de bergers de montagne, rythmée par les saisons. Un village niché entre torrent et rochers, typique de l’architecture rurale millénaire de l’Epire. La région est si sauvage, si authentiquement préservée que l’UNESCO l’a intégrée dans la liste du patrimoine mondial de l’humanité. Lila, Pavlos et leurs enfants vous réservent un accueil inoubliable au coin du feu et se réjouissent de partager avec vous leur passion pour la cuisine grecque et le tissage de la laine.

Anemi Zagori auberge

Ce bel arc en pierre est typique de l’architecture de Zagori © Anemi Zagori

Apprivoiser un environnement rude

Zagori est le nom d’une région montagneuse du nord de la Grèce, si peu peuplée (moins de 4 habitants par km2) que son environnement est resté quasi semblable à celui de l’Antiquité. L’élevage de moutons procure viande, fromage et laine aux bergers qui s’y sont succédés depuis la nuit des temps. Quelques petits champs et vergers, entre les villages de pierre, fournissent les céréales, les fruits et les légumes.
Les conditions de vie peuvent être sévères à certaines saisons, pourtant ce paysage accidenté – très vert pour la Grèce – fut parmi les plus anciennement habités de la péninsule, dès la préhistoire. L’oracle de Dodone, que villes et grands personnages consultaient avant de prendre des décisions importantes, est le plus ancien de Grèce selon l’historien Hérodote. La mère d’Alexandre le Grand, Olympias, y fut prêtresse.

Dodone et son théâtre

Le magnifique site de Dodone, sont les vestiges les plus anciens remontent au 2e millénaire avant J.-C. © Onno Zweers

Résister

Tenir bon face aux envahisseurs semble avoir été le mot d’ordre des générations d’habitants qui se sont accrochés aux versants de la chaîne du Pinde. Macédoniens, Romains, Byzantins et Ottomans ont en effet dominé la région durant des siècles, sans oublier les Italiens et les Allemands durant la Seconde Guerre. C’est cette tension contre les occupants étrangers qui a poussé les monastères des Météores, au sud-est de Zagori, à se réfugier tout en haut de pics escarpés pour mieux se protéger.

Météores

Impressionnants monastères des Météores, juchés sur des pics inaccessibles autrement qu’en… panier suspendu © Cgrand

Résistance d'Epire

Résistante d’Epire (1941-44) © Kostas Balafas

La période turque, en particulier, a laissé de profondes cicatrices dans la mémoire locale. Plusieurs révoltes sanglantes contre les autorités ottomanes ont endeuillé la région jusqu’en 1913. Les militaires allemands y ont réduit en cendres une série de villages, partisans du général Napoleon Zervas, le leader du mouvement de résistance EDES.
C’est en Epire également, juste après la libération, que se retranchèrent les résistants communistes, opposants au régime démocratique mis en place par les Alliés. Les affrontements violents qui s’y déroulèrent entre 1946 et 1949 (Guerre civile grecque), soutenus par la Yougoslavie d’un côté et les Etats-Unis de l’autre, poussèrent la population à abandonner de nombreuses localités de Zagori.

La paix retrouvée

Aujourd’hui heureusement, la paix est revenue dans cette splendide région, reconnue mondialement pour ses paysages à couper le souffle et l’authenticité de ses agglomérations rurales. La vie s’y savoure à l’ancienne, dans la simplicité paysanne.

Soudena

Vue vers la vallée de Soudena, dont les cultures de céréales nourrissent les villages autour d’Anemi © Anemi Zagori

L’auberge Anemi, à Kato Pedina, est une maison traditionnelle construite vers 1850. Elle a fait l’objet d’une restauration fidèle aux matériaux d’époque, pierres locales, meubles et charpentes en pin noir, tissus de laine. Sa décoration intérieure fait preuve d’une créativité plus moderne, très chaleureuse dans ses aménagements et ses tonalités. Les lits de l’auberge sont disposés à l’ancienne, autour des cheminées.

Il fait bon vivre à Kato Pedina et l’ambiance y est souvent aux réjouissances. D’ailleurs la vie d’Epire est animée par les fêtes de village (panygiria), ses musiciens, ses danses vives ou langoureuses, son vin et ses spécialités montagnardes.

Zagori

La musique s’invite à toutes les occasions © Anemi Zagori

Parlant de cuisine, celle de l’auberge (magereio) est particulièrement fréquentée, car les hôtes sont invités à s’initier à la cuisine d’Epire, qui fait la part belle au fromage de brebis, aux grillades, aux salades à l’huile d’olive et aux pâtisseries…

Anemi Zagori auberge

La cuisine possède un beau four en terre, pour la cuisson du pain et des fameux gâteaux grecs © Anemi Zagori

L’autre spécialité artisanale de la maison, c’est vraiment le travail de la laine. Les belles toisons y sont cardées, teintes à l’ancienne, filées, tissées sur un grand métier (comme celui de Pénélope, la femme d’Ulysse) ou tricotées dans toutes sortes de tissus chauds et parfumés.

Anemi Zagori auberge

« Anemi » signifie « rouet » en grec © Anemi Zagori

Poursuivre la lecture

Équipements

  • 7 chambres
  • Salle de bains privative, douche, wifi
  • Petit déjeuner traditionnel (compris dans la location)
  • Restaurant spécialisé en cuisine grecque et bar
  • Feu ouvert dans chaque chambre
  • Espace commun avec salon, métier à tisser, bibliothèque, âtre et cuisine ouverte
  • Jardin
  • Langues parlées : grec, anglais, espagnol, italien, portugais (et un peu de français)
  • Ville la plus proche : Ioannina (35 km)
  • Parking public à proximité de l’auberge
  • Aéroports de Ioannina (35 km), Aktio (160 km) et Corfou (140 km + 1h30 de ferry)
  • Gare de Kalambaka : 140 km (avec option visite des Météores)
  • Bus de Ioannina vers Kalpaki, à 40 km (navette gratuite de l’auberge sur demande)
  • Difficilement accessible aux moins valides
  • Familles et enfants spécialement bienvenus (chambres d’enfants, aire de jeux, menus adaptés)
  • Animaux de compagnie acceptés (dans certaines chambres)
  • Espaces intérieurs non-fumeurs

À voir dans les environs

Que vous aimiez les chemins de pierre sèche qui serpentent vers les sommets, les rivières sauvages ou l’ambiance des petits villages traditionnels, vous trouverez autour de l’auberge Anemi de nombreux buts d’excursions. Les chapelles et les vieux monastères orthodoxes y sont touchants de spiritualité. Dieu s’y laisse approcher dans la pénombre et l’encens.

Anemi Zagori auberge

Les anciens ponts qui enjambent les cours d’eau sont spécialement attachants © Anemi Zagori

Quant au Parc National Pindos, au sein duquel se situe l’auberge, sa flore et sa faune raviront les amateurs d’espaces préservés. On peut y observer de nombreuses plantes rares, ainsi que des animaux aussi mythiques que des ours, des loups, des lynx et des aigles impériaux.

Les fameuses gorges de Vikos, les plus encaissées d’Europe, se laissent mériter – tout comme les monastères des Météores, à deux heures de route.

Vikos

Epoustouflantes gorges de Vikos © Onno Zweers

A lire, regarder ou écouter

« Nouvelles grecques d’Epire » est un petit recueil d’œuvres littéraires du nord de la Grèce, typiques de la région et de son terreau, historique, social mais aussi légendaire, voire surnaturel.

Côté musical, Panygiria TV diffuse en permanence des airs traditionnels de Grèce, pour s’entraîner à la danse villageoise.

 

Pour votre facilité, plusieurs liens ci-dessus renvoient vers la description des œuvres sur Amazon. Si vous décidez d’en acquérir l’une ou l’autre via cette plateforme, intoHistory percevra une (petite) commission qui l’aidera à couvrir ses frais de fonctionnement.

Donnez votre avis

Merci de remplir tous les champs (votre adresse mail ne sera pas rendue publique)

Authenticité historique
Cadre et atmosphère
Qualité de l accueil
Niveau de confort

19e siècle Maison Auberge 60-100€/chambre

Rustique

Anemi Zagori
Lila et Pavlos
Kato Pedina
44007 ZAGOROCHORIA
Grèce
Tel/Fax +30 26530 72003
Site web de l’auberge

LISEZ NOS ARTICLES